IME les Vallées – Accompagnement psychique et corporel

L’accompagnement en art-thérapie “danse”

L’art-thérapie est une pratique basée sur la médiation artistique, il s’agit donc d’un soin par l’approche créative. Il n’est pas nécessaire de savoir danser, ni de manifester un talent spécifique.

L’objectif de l’utilisation de la médiation artistique danse est de créer du lien et du sens en renouant avec la communication non-verbale et verbale, en structurant la pensée, le discours, les comportements, en enrichissant l’imaginaire, en développant la capacité de symbolisation.

L’art-thérapie aide à améliorer l’estime de soi par le sentiment de croissance des capacités créatives personnelles et par le partage avec les autres.

Vidéos danse thérapie

Parce qu’il existe de multiples façons d’aborder la  Danse thérapie, nous avons choisi de réaliser une vidéo afin de présenter l’exploration menée les samedis en 2017.

Dans le cadre des médiations artistiques, les jeunes découvrent différents axes du processus créatif au travers de vidéos pédagogiques, qui mènent naturellement à la réalisation de leur propre film . Cette démarche invitait aussi les jeunes à ouvrir le dialogue sur la place de l’image dans leur environnement.

Après un temps de parole qui rassemble le groupe, suivi d’une phase de mise en mouvement pour se connecter au corps et favoriser l’expérience de la globalité, différents thèmes  sont explorés afin de se les approprier et transposer les contenus dans notre réalité personnelle, et restituer par la vidéo leur approche originale de la danse.

 

L’accompagnement en psychomotricité

La psychomotricité auprès des adolescents et jeunes adultes concentre 3 axes principaux, la thérapie, la rééducation et l’éducation psychomotrices.

  • La thérapie psychomotrice (ou encore psychothérapie à médiation corporelle) permet d’apaiser les troubles psychiques et les difficultés relationnelles en passant par le corps.
  • La rééducation psychomotrice, elle, a pour vocation de « rééduquer » un trouble psychomoteur d’origine maturationnelle, neurologique, psychologique ou encore environnementale.
  • Enfin l’éducation psychomotrice comprend la prévention, l’apprentissage de son corps et de son interaction avec l’environnement et autrui.

Bien qu’un de ces axes puisse être plus saillant pour certains jeunes, ils sont en réalité complémentaires et se retrouvent au sein de l’ensemble des prises en soin. Tout cela afin de permettre l’approche la plus globale et personnalisée.

L’action transversale du psychomotricien se fait tout au long de l’année par le biais d’activités pluridisciplinaires avec les différents corps de métier.

L’accompagnement en orthophonie

Les jeunes admis dans l’établissement sont le plus souvent en échec ou retard scolaire avec des troubles du langage oral ou écrit, de l’organisation et de l’expression de la pensée, et de la communication.

Un bilan initial, réalisé lors de la semaine d’essai des jeunes, permet d’établir un diagnostic, de poser les indications et les contre-indications. Il est suivi par des bilans d’évolution.

Les séances ont lieu soit en relation individuelle à raison d’une ou deux séances hebdomadaires de trente ou quarante-cinq minutes, soit en groupe, parfois les deux, dans un climat de confiance, de réassurance et de plaisir à faire.

L’accompagnement psychologique

Le pôle psychologique comprend trois psychologues. L’accompagnement psychothérapeutique se fait au moyens de soutiens psychologiques individuels mais également orientés sur des prises en charge en groupe (psychodrame, atelier d’écriture, groupe modelage, groupes à médiation, …) permettant de prendre en compte la dimension groupale indissociable de l’adolescence et un plus large accès aux soins pour les jeunes.

Le travail de réseau avec les différents partenaires  permet d’orienter les jeunes pour les prises en charge individuellles type psychothérapie sur des lieux de soins extérieur à l’IME (CMP, CMPP, professionnels installés en libéral…).